Trekking et running

Promenades en haute montagne

"Se promener sur les chemins les plus élevés d'Europe sans l'effort d'y aller"

Sous le regard du Mont-Blanc, un vaste réseau de sentiers vous permet d’explorer la merveille des Alpes et permet de faire de la randonnée à ses plus hauts niveaux. Les téléphériques de Courmayeur vous transportent en quelques minutes dans un univers où la nature s’exprime pleinement et où le pas de l’homme parvient à se mettre en harmonie avec le panorama sauvage : un monde où la merveille est une chose de tous les jours. Choisissez votre itinéraire et découvrez comment le protéger.

Pour activer ou désactiver les séctions, faites click sur le texte correspondant dans la barre de la légende en haut

Carte du domaine
Itinéraire Difficulté Temps moyen
Dolonne - Pré Saint Didier escursionistamarcheur 1h
Dolonne - Plan Chécrouit escursionistamarcheur 1h
Plan Chécrouit - Mont Chétif escursionista espertomarcheur expérimenté 2h
Plan Chécrouit - Rif. Le Randonneur escursionista marcheur 40min
Plan Chécrouit - Rif. Maison Vieille escursionistamarcheur (VTT) 40min
Rif. Maison Vieille - Rif. Monte Bianco escursionista espertomarcheur expérimenté 45min
Plan Chécrouit - Courba Dzeleuna escursionistamarcheur 1h
Rif. Maison Vieille - Lago Chécrouit escursionistamarcheur 40min
Lago Chécrouit - Lago Miage escursionista espertomarcheur expérimenté 1h
Suivre les panneaux jeaunes! Les marques blanches et rouges sur les arbres et sur les pierres sont exclusivement pour délimiter les fractions forestières!

 

Protégez votre montagne

 

Une bouteille en verre abandonnée dans un pré met 4000 ans pour se dégrader. Un verre en plastique continue de polluer deux siècles plus tard, tout comme une canette en aluminium. Même un simple mégot peut laisser sa trace pendant cinq ans. À Courmayeur, la merveille de la montagne s’alimente également de l’attention des gens qui choisissent d’y vivre : celui qui marche le long d’un sentier, en fait partie et est, à la fois, explorateur et protecteur. Le code du randonneur est un ensemble de règles qui unissent le bon sens à l’expérience : le lire peut vous aider à préparer votre randonnée avec précision et sécurité. Sans limiter votre liberté, mais en apprenant à connaître un panorama exceptionnel en évolution continue et en devenant vous-mêmes protagonistes.

trekker Code du randonneur
particelle forestali

ATTENTION:
les symboles de couleur blanche et rouge sont présents sur les pierres ou sur les végétaux n'indiquent pas les sentiers, mais servent uniquement à délimiter les parcelles forestières !

segnaletica verticale

SIGNALÉTIQUE VERTICALE:
Il s'agit de poteaux portant des panneaux indicateurs de couleur jaune qui donnent le numéro ou le sigle du sentier, le toponyme de la localité à atteindre, l'altitude, la durée de marche et la difficulté du tracé qui peut être:

T = sentier de promenade touristique
E = sentier de randonnée sans difficultés techniques
EE = sentier de randonnée pour randonneurs confirmés
EEA = sentier de randonnée pour randonneurs confirmés nécessitant un équipement

La signalétique verticale se trouve à chaque carrefour et à proximité des points d'arrêt (refuges, bivouacs,..) où vous trouverez ensuite la signalétique horizontale indiquant le parcours.

segnaletica orrizontale

SIGNALÉTIQUE HORIZONTALE:
Il s'agit d'inscriptions à la peinture jaune avec des numéros en noir ou bien des lettres et des flèches de direction ; elles sont présentes sur des pierres, aux carrefours et aux points de départ des sentiers.

Quelques règles suffisent pour profiter au mieux de votre randonnée et pour éviter tout problème et difficulté.
1) avant de partir, consultez le bulletin météo. Vous trouverez le bulletin météo aux offices du tourisme, aux bureaux des guides de haute montagne et à l’accueil de votre hôtel.
Si vous êtes surpris par de mauvaises conditions météo, arrêtez-vous, cherchez un abri ou un refuge et attendez que le temps s’améliore.
2) étudiez votre itinéraire Choisissez votre itinéraire en fonction de vos capacités physiques. Documentez-vous au moyen de cartes topographiques et de guides illustrant le parcours, la durée et les difficultés de l’itinéraire que vous avez choisi. Pour obtenir ces informations, adressez-vous aux guides de hautes montagne, aux opérateurs touristiques, aux gestionnaires des refuges et aux gens qui vont en montagne habituellement et connaissent la zone.
3) préparez votre équipement, vos vêtements et votre sac à dos Le mieux c’est de s’habiller en oignon, avec des couches de vêtements qu’on enlève ou on remet en fonction des nécessités :
t-shirt thermique à même la peau ; polaire ;
short et pantalon ;
veste imperméable ;
chaussures de montagne ou de randonnée ;
bâtons de randonnée, qui facilitent la montée.

Dans le sac à dos :
t-shirt thermique et chaussettes de rechange ;
chapeau pour se protéger du soleil ;
lunettes de soleil (catégorie 3 ou 4) ;
crème solaire (à passer sur toutes les parties du corps exposées au soleil) ;
provision d’eau (buvez beaucoup !) ;
provisions énergétiques ;
appareil photo conseillé.

Trousse de premiers secours :
- un pansement élastique, des sparadraps de différentes tailles, y compris ceux pour ampoules, un collyre, un médicament anti-inflammatoire et une pompe à venin en cas de morsure d’animaux venimeux.
4) signalez votre départ En partant pour une randonnée ou une ascension, communiquez à quelqu’un (hôtel, famille, amis) votre destination, l’heure à laquelle vous comptez partir et l’heure à laquelle vous envisagez de revenir. Avant de partir, laissez votre numéro de téléphone et prenez sur vous les numéros de secours. Évitez les promenades en solitaire : en montagne, on ne part jamais seul!
5) SUIVEZ LE SENTIER
Au départ de toute randonnée, vous trouverez indiqués le nom de votre destination, le temps du parcours et les balises. D’habitude il s’agit de numéros ou de lettres peints sur les rochers le long du chemin, mais, dans certains cas particuliers, le sentier est signalé par des cairns. Informez-vous sur le balisage des parcours.
6) respectez la montagne et les autres randonneurs Le respect de la nature permet, à vous et aux autres, de vivre au mieux la montagne :
ne cueillez pas les fleurs ;
n’effrayez pas les animaux ;
ne laissez pas de déchets (gardez-les dans votre sac à dos et jetez-les uniquement dans les conteneurs prévus à cet effet) ;
observez les personnes qui vous accompagnent pour comprendre si elles sont fatiguées et ont besoin d’aide ;
laissez la priorité à ceux qui montent ;
dites bonjour aux randonneurs que vous croisez ;
aidez toute personne en difficulté.
Numéros de secours Pour limiter les accidents, avant de partir pour une randonnée, informez-vous toujours sur l’itinéraire et sur la situation météorologique :
savoir renoncer en cas de conditions météo difficiles est fondamental.
Si vous devez demander de l’aide, il est important d’appeler le bon numéro en fonction de l’endroit où vous vous trouvez : en Italie c’est le 118, en France le 112 et en Suisse (Valais) le 144.
Autres numéros utiles :
Protection civile – Région autonome Vallée d’Aoste: 800.319.319 et +39.0165.238222 ;
Secours alpin valdôtain : 800 319 319.